À propos de Yoga

La plupart de nous dans le monde occidental comprennent que le yoga est une activité. En fait, c’est une merveilleuse activité qui favorise la flexibilité, la force, l’amélioration de la posture, la respiration, la relaxation et le rajeunissement. Il n’y a rien de mal à pratiquer le yoga simplement pour se toucher les orteils, aplatir son ventre et/ou se balancer sur une jambe. Hors, ce que j’aime le plus comme professeur de yoga est de montrer aux autres que le yoga est tellement plus que ça. Je dis souvent à mes élèves qu’ils obtiendront le maximum pour leur temps (et leur argent) si le yoga leur permet de réaliser et vivre la bonté réelle, de la profonde compassion et même de l’éclaircissement spirituel. Avec le rythme « vas-y, vas-y, vas-y » que nous vivons, je sais que ce n’est pas facile, mais comme le guru de yoga ashtanga Sri K. Pattabhi Jois a déjà dit : « Pratique et tout viendra. »

Né en Inde il y a plus de 5 000 ans, le yoga était à l’origine pratiqué strictement par des hommes pour des raisons de développement spirituel. À l’écart des femmes et de la vie de famille, ces yogis passaient leur temps dans de longues périodes de méditation. Ils ont développé les asanas (postures) du yoga dans le but d’augmenter leur endurance et d’apporter de l’équilibre dans leurs corps physique et énergique. Ce rituel pré-méditation est maintenant connu sous le nom de « yoga hatha » ou « yoga soleil-lune » en référence aux énergies solaire et lunaire, aussi bien quà toutes autres forces opposées, mais complémentaires.

Le mot « yoga », dans sa connotation rudimentaire, prend ses souches du mot Sanskrit « yuj », qui signifie connecter ou unir. Alors, par définition, tout ce que nous faisons, que ce soit faire une salade ou faire l’amour, peut être un yoga et une union de la conscience suprême. C’est cette union qui sonne le plus clair pour moi, mais honnêtement, je trouve toujours le yoga indescriptible. C’est très similaire à l’étude de l’univers cosmique, plus que je pratique, plus la classification de cet art ancien s’étend au-delà de ma compréhension.

Chaque pratique apporte une nouvelle inspiration et une nouvelle découverte. Après des années d’avoir poussé ma colonne vertébrale scoliotique pour faire des formes bizarres, maintenant, pour moi, tout à rapport à la pratique et à l’enseignement de ce que j’appelle le Yoga durable pour le bonheur à long terme. Inspiré par l’Ayurveda et mes 108 jours de salutations au soleil, cette approche nous encourage à adapter le rythme et les postures de notre pratique selon les cycles naturels de notre corps et de notre esprit, les saisons aussi bien que nos besoins immédiats. Ceci signifie également qu’une session est unique et sur mesure (parfois c’est le ashtanga vinyasa, d’autres fois c’est le yoga réparateur, ou bien encore, c’est une pratique gracieuse infusée d’éléments de danse). Quelque soit le style, l’application des principes de durabilité à ma pratique m’a libérée de l’attente que le yoga doit être quelque chose de contorsionné et d’esthétiquement agréable. Le yoga me donne un sentiment euphorique à chaque fois que je le pratique.

Gagner ma vie à partager cette sublime pratique avec d’autres est le plus gros honneur pour moi.

Namaste

Yoga pour débutants

Yoga pour les débutants

Ayez l’estomac vide, sauf si vous êtes diabétique, hypoglycémique ou enceinte.

Buvez de l’eau avant et après votre yoga, évitez d’en boire pendant la séance.

Portez des vêtements confortables, qui ne restreignent pas le mouvement.

Wear comfortable clothing that will allow you to move without restriction.

Pratiquez le yoga les pieds nus, sur une surface non glissante comme un tapis de yoga en coton, en polymère ou autre. Des articles tels qu’une chaise, une courroie, un bloc de yoga, des oreillers et couvertures sont recommandés pour vous aider lors de certaines postures.

Effectuez les mouvements jusqu’à la limite du confort, mais sortez de la posture ou utilisez quelque chose pour vous supporter dès que vous ressentez une douleur.

Les inversions comme la chandelle ne sont pas recommandées pendant les menstruations.

Si vous êtes enceinte, pendant les trois premiers mois de grossesse évitez les postures de torsions et les exercices de renforcement des abdominaux. Et pendant les trois derniers mois de grossesse, la relaxation finale (savasana) se fait sur le côté et non sur le dos.

Respirez par le nez, profondément et constamment. Ne retenez jamais votre souffle.

Chercher la stabilité dans une posture avant la flexibilité.

Rappelez-vous que le yoga est le moyen pour entrer en vous comme pour vous relier au monde extérieur.

+ Il n’est en aucun cas une compétition avec soi ou autrui.

Veuillez notez que :
Il se peut que vous vous sentiez sensible ou émotif après votre séance; C’est normal, car le yoga et la méditation délogent les tensions profondes du corps et de l’esprit. Débarrassez-vous de la tension résiduelle en vous reposant, en buvant de l’eau, en mangeant bien… et en recommençant votre yoga demain.

Namaste. Je salue la même divinité qui réside en vous et en moi.

Styles de Yoga

De « A » à Sivananda: Comment choisir le cours de yoga idéal pour vous

Tout comme n’importe quel art, le yoga se pratique dans une variété de styles, et le choix peut-être difficile, surtout pour les débutants.

Votre opinion du yoga sera très influencé par le type de cours vous essaierez. Si vous avez vécu une expérience de yoga négative, je vous encourage à lire pour découvrir un style qui sera mieux adapté à vos besoins.

Le yoga est pour tous, peu importe l’âge, les limites physiques, le poids ou le niveau de stress. Le grand maître de yoga TKV Desikachar, a écrit dans son livre The heart of yoga: « Le point de départ ne doit jamais être basé sur les besoin de l’enseignant mais plutôt sur les besoins des élèves. Ceci nécessite plusieurs approches différentes, il n’existe pas d’approche qui convienne à tout le monde (…) Les besoins des individus n’ont pas à être adaptés au yoga, c’est le yoga qui doit s’adapter à chaque personne. »

Voir les styles de yoga que j’enseigne

Voici un petit guide pour vous aider à choisir le bon cours pour vous.

Ashtanga
Ce cours comprend une puissante série de postures tirée des séries traditionnelles primaires et intermédiaires du yoga ashtanga. En sanskrit, yoga ashtanga signifie yoga à huit membres. Les asanas, ou postures, du chemin à huit membres sont vigoureuses et mènent à joindre le souffle aux mouvements dans la séquence. Étant donné qu’une compréhension des postures de base est nécessaire pour ce style, une certaine expérience du yoga est recommandée. Ce cours fluide et dynamique aidera à développer force et concentration, tout en vous faisant transpirer.


Anusara
Fondé par John Friend en 1997, le système de yoga Anusara enseigne l’alignement postural selon les principes biomécaniques appelés Universal principles of Alignement™. Ce style a gagné en popularité ces dernières années grâce à sa philosophie de vie qui, selon anusara.com, « célèbre le cœur » et reconnaît le bien en tous. Le mot anusara signifie « flotter avec grâce », « aller avec le courant », « suivre son cœur »


Bikram
Apportez une serviette et une bouteille d’eau, vous allez avoir chaud et transpirer. Un cours de bikram se déroule dans une pièce chauffée à 45 degrés Celsius. Le fondateur, Bikram Choudury, a conçu une série de 26 postures pour désintoxiquer le corps. Ce type de yoga ne vise pas la méditation ni la relaxation. La plupart des studios de bikram disent que le style convient à tous, mais les débutants, les étudiants se remettant de blessures, ceux qui ont une pression sanguine instable ou trop élevée choisiront peut-être de s’abstenir.


Hatha Yoga
Yoga hatha est un autre nom pour le yoga général. . Le yoga hatha appelle à l’union d’éléments opposés tels que le corps et l’esprit, l’énergie statique et dynamique, le dur et le doux, l’esprit et la matière, etc. Le terme hatha implique aussi la force ou l’effort déterminé. Les variations de ce style sont nombreuses, mais les cours de hatha incluent généralement la conscience du souffle, et les transitions d’une posture à l’autre plus lentes que dans le yoga ashtanga ou le power yoga.


Iyengar
Développé par B. K. S. Iyengar en Inde, ce style traditionnel de yoga s’exécute selon un alignement postural strict. M. Iyengar est un des maîtres encore vivant dans le domaine du yoga. C’est une pratique lente, conçue pour guérir le corps et renforcer l’esprit. Certains articles tels que des blocs, courroies et même des installations murales sont utilisés pour aider les étudiants en fonction de leurs habiletés ou limites. La patience est nécessaire pour cette pratique très lente.


Kripalu
Développé par B. K. S. Iyengar en Inde, ce style traditionnel de yoga s’exécute selon un alignement postural strict. M. Iyengar est un des maîtres encore vivant dans le domaine du yoga. C’est une pratique lente, conçue pour guérir le corps et renforcer l’esprit. Certains articles tels que des blocs, courroies et même des installations murales sont utilisés pour aider les étudiants en fonction de leurs habiletés ou limites. La patience est nécessaire pour cette pratique très lente.


Kundalini
Devenu populaire dans l’ouest grâce au Yogi Bhajan, ce type de yoga amène l’énergie kundalini, dormant à la base de la colonne, à circuler dans le reste du corps pour rétablir la santé. Le yoga kundalini implique des chants psalmodiques, des positions de mains, des techniques de respiration ainsi qu’un exercice aérobique vigoureux qui n’accorde pas trop d’importance à la forme ou la tenue des postures. Le but principal du cours est de revitaliser et de permettre à l’énergie vitale de circuler dans le corps.


Moksha
En sanskrit, moksha signifie « joie ou bonheur ». Bien que ce cours ne soit pas aussi chaud que le yoga bikram, le yoga moksha se déroule aussi dans une pièce chauffée avec des miroirs. Tout comme le bikram, le moksha suit une série spécifique de postures. Développé durant la dernière décennie par Ted Grant et Jessica Robertson à Toronto, le but de ce style est d’étirer, de renforcer et de tonifier les muscles, tout en régénérant et en désintoxiquant le corps par les glandes sudoripares.


Power yoga/ flot yoga / yoga vinyasa
Dérivé de la tradition ashtanga, le power yoga ou yoga vinyasa est dynamique, et les postures sont maintenues pour un maximum de cinq respirations. Cette forme de yoga est interprétée différemment par chaque instructeur, donc l’intensité de chaque cours peut varier. Généralement ce style ne suit pas de séquence précise, les mouvements constants rendent le cours exigeant et développent force et flexibilité. Une période de relaxation termine la pratique.


Sivananda
Le yoga sivananda est une forme de yoga classique basée sur les techniques de Swami Sivananda et de Vishnu Devanada. C’est le premier style de yoga qui fût pratiqué dans l’ouest, et le centre Sivananda yoga vendanta, ouvert en 1959, est l’un des plus vieux studios de yoga d’Amérique du nord. Le yoga sivananda se déroule lentement, les étudiants sont encouragés à se reposer entre les postures. Les chants psalmodiques et la méditation sont inclus lors de la plupart des classes de ce genre.


Pour trouver des cours de yoga dans votre coin:

www.yogamontreal.com
www.yogadirectorycanada.com
www.yogafinder.com

Voir les styles de yoga que j’enseigne

FAQ Yoga

Frequently Asked Questions About Yoga


Qu’est-ce que le yoga?

En Sanskrit, yoga signifie « union », l’union entre l’esprit, le corps et l’âme. C’est une discipline traditionnelle de la philosophie hindoue basée sur des volumes de textes appelés les Yoga Sutras. Les trois premiers volumes furent écrits au deuxième siècle avant J.-C. Par contre, des historiens croient qu’un quatrième volume fût ajouté durant le cinquième siècle après J.-C. Les auteurs de ces textes écrivaient tous sous le même nom, Patanjali, le « divin descendant ».

La pratique du yoga y est décrite en huit parties et appelé yoga ashtanga, qui signifie « huit membres » et yoga raga qui signifie « yoga royal ».

Yama: Des préceptes éthiques qui sont conçus pour être appliqués universellement. Les cinq yamas décrits dans le système classique de yoga de Patanjali sont :

  • AHIMSA: la pratique de paix et de révérence pour tous
  • SATYA: la pratique de la véracité
  • ASTEYA: la pratique de l’appréciation
  • BRAHMACHARYA: la pratique de la maîtrise de soi et de la continence
  • APARIGRAHA: la pratique de la générosité

Niyama: Directives pour la conduite ou la discipline individuelle. Il y a quatre Niyamas:

  • SAUCHA: la pratique de purification ou de propreté
  • SANTOSHA: la pratique du contentement
  • TAPAS: la pratique de l’ardeur ou de l’austérité
  • SVADHYAYA: la pratique de l’étude de soi et de l’étude des Écritures
  • ISVARA PRANIDHANA: la dédicace à l’Universel/au Divin/à Dieu

Asana: Position assise ou posture physique qui renforce le corps afin que l’on puisse tenir une pose longtemps avec distractions.

Pranayama: Contrôle rythmique de la respiration pour encourager la relaxation complète et le rajeunissement.

Pratyahara: À travers la pratique du pratyahara, qui signifie « retrait des sens », le praticien s’efforce de contrôler ses pensées sans se faire distraire par son entourage; regarder sans voir, entendre sans écouter.

Dharana: Concentration mentale durant une longue période

Dhyana: Méditation ou concentration mentale ininterrompue pour permettre la transcendance des souvenirs influencés par l’égo et l’attachement aux biens matériels.

Samadhi: Absorption avec l’Absolu; niveau de conscience super élevé; un état de joie et de paix où le praticien atteint la liberté totale.

Qu’est-ce que le yoga hatha?

2. Qu’est-ce que le yoga hatha?

Le yoga hatha est un autre chemin à l’intérieur du système de yoga ashtanga puisqu’il intègre tous les huit membres ou parties. Le mot « hatha » est composé de deux mots sanskrits : « ha » qui signifie soleil et « tha » qui signifie lune. Le yoga hatha se rapporte à l’union d’éléments opposés, tels que le corps et l’esprit, les énergies statique et dynamique, le dur et le mou, l’esprit et la matière et ainsi de suite. Le terme « hatha » implique aussi la force ou l’effort déterminé. John Friend, fondateur du yoga anusara dit : « Le yoga hatha n’impose pas ce qui n’est pas naturel à une personne, mais utilise plutôt le pouvoir intérieur ou la force de l’amour, l’action et les connaissances pour créer une vie de discipline qui procure de la satisfaction. »

Qui peut faire du yoga?

Le yoga est pour tout le monde, non seulement pour les jeunes, les souples et les sveltes. Que ce soit assis sur une chaise en étirant un bras au-dessus de la tête ou en équilibre sur les mains, il y a plusieurs façons différentes de faire du yoga. Donc, tout le monde peut en bénéficier—les bébés, les enfants, les adolescents, les adultes, les séniors et les personnes souffrant d’obésité ou ayant des besoins spéciaux. Par contre, il est impératif de comprendre et de respecter ses propres limitations physiques. Informez votre instructeur si vous êtes enceinte ou si vous avez un problème d’ordre médical, tel que de la haute pression, des migraines, de l’asthme, des douleurs au dos ou des blessures aux articulations ou aux muscles. Il peut s’avérer nécessaire de modifier certaines postures pour votre confort.

Si vous bougez lentement, vous vivrez alors le bonheur du yoga en constatant l’éveil et le rajeunissement propres à votre corps. Mais si vous bougez trop vite, vous manquerez ce processus vital et allez probablement vous blesser.

Quels sont les bienfaits du yoga?

4. Quels sont les bienfaits du yoga?

Physiques:
Augmentation de la flexibilité et de la force et du tonus musculaires; amélioration de l’alignement postural; soulagement des maux de dos et des migraines; respiration plus efficace; abdominaux plus forts; équilibre amélioré; meilleur contrôle de la pression artérielle et du diabète; amélioration de la circulation, de la digestion et de l’élimination.

Émotifs et psychologiques:
Gestion du stress; meilleurs confiance en soi et estime de soi; niveau d’énergie amélioré; conditions psychosomatiques contrôlées et amélioration du sommeil.

De quoi ai-je besoin pour faire du yoga?

Essentiellement, vous n’avez besoin de rien, sauf de pieds nus, de vêtements confortables et d’un espace ouvert pour pratiquer le yoga. Par contre, un tapis de coton ou caoutchouté est fortement recommandé non seulement pour votre confort, mais aussi pour vous empêcher de vous blesser en glissant lors de certaines postures. D’autres articles tels qu’une chaise, une courroie, un bloc, des oreillers et des couvertures peuvent également favoriser l’alignement postural, surtout lorsque vous ne faites que commencer.

Quand devrais-je faire du yoga?

Il n’y a pas de moment de la journée meilleur qu’un autre pour faire du yoga même si certaines personnes peuvent avoir une préférence pour un moment spécifique. Vous devriez attendre au moins deux heures après un repas avant de pratiquer du yoga afin de permettre à votre corps de digérer correctement. Pour les femmes, faire du yoga pendant leurs menstruations peut soulager les crampes ou autres inconforts menstruels. Par contre, vous devriez faire preuve de prudence lors des poses inversées. Certaines femmes trouvent cela inconfortable et évitent les inversions durant leur cycle lunaire, tandis que d’autres n’ont aucun problème avec ces postures.

À quelle fréquence devrais-je faire du yoga?

Faire du yoga seulement une ou deux fois par semaine est mieux que rien. Par contre, pour en tirer un maximum de bienfaits, il est recommandé d’intégrer des pratiques de yoga à votre quotidien. Ce n’est pas nécessaire que ce soit un cours d‘ashtanga de 90 minutes à chaque jour. Quelques salutations au soleil le matin et des exercices de respiration avant le coucher peuvent suffire. Pour perdre du poids, faites au moins une heure de pratique de trois à six fois par semaine.

En combien de temps vais-je en ressentir les bienfaits?

Les bienfaits à court terme, tels que la relaxation et le soulagement de tensions musculaires, sont instantanés. Les bienfaits à long terme varient selon les individus, dépendamment de leur discipline personnelle (de la durée et de la fréquence de leurs pratiques) et sur le degré de sévérité de leur condition. Il est important que vous recherchiez les conseils d’un instructeur d’expérience, qui peut vous assister dans l’exécution des postures et s’assurer que vous les faites correctement.

Est-ce que le yoga peut m’aider à perdre du poids?

Oui, le yoga peut être une forme efficace d’exercice cardiovasculaire. Souvenez-vous que la seule façon de perdre du poids est de brûler davantage d’énergie et d’en ingérer moins. Selon une étude du Dr Bob Otto, Ph. D. au Laboratoire de la performance humaine de Adelphi University à New York, les formes dynamiques de yoga comme le « power yoga »*, le yoga ashtanga et le yoga vinyasa peuvent brûler jusqu’à 540 calories à l’heure, l’équivalent de courir un kilomètre en sept minutes. Un sondage récent du Yoga Journal, magazine américain spécialisé, révèle que 52 pour cent des 1 880 répondants affirment qu’ils ont perdu du poids suite à une pratique régulière du yoga. Même si le yoga peut faire des miracles pour la condition physique, il est important de se rappeler que ses bienfaits psychologiques peuvent être tout aussi puissants, sinon plus. Avec de la pratique régulière, vous devenez plus à l’écoute de vous-même et vos habitudes alimentaires vont probablement s’améliorer. Le yoga veut créer de l’harmonie et de l’équilibre dans tous les aspects de la vie.

* Basé sur les traditions de l’ashtanga, le « power yoga » est une forme dynamique de yoga avec un doux flot qui encourage le participant à ne se reposer qu’à la fin de la pratique seulement.